BLOG de P. Hugos :

 

Janvier 1987

Constat personnel : les différentes approches de la psychologie humaine partent dans tous les sens, et aucune ne permet de comprendre avec la moindre certitude, sinon à "se convaincre par la foi".
Ecriture de mon premier texte sur la base de l'architecture de nos pensées, à savoir un principe qui a fait et continue à faire l'évolution : la survie.

 

 
Juillet 2005

Suite à de nombreuses remise en question de cette approche de la psychologie "survie", et vu le "n'importe quoi" ambiant dans ce domaine, avec des praticiens qui préfèrent utiliser des médicaments pour masquer leurs incapacités à comprendre, ou des psychanalystes qui n'hésitent pas à cacher les chiffres de l'Etat Français montrant que leur approche est la pire pour soigner les patients, j'ai décidé d'expliquer mon approche dans un livre. Je commence donc son écriture.

 

Mars 2006

Après divers lectures de contrôle par des psys ainsi que par des " personnes normales ", le livre est édité par les éditions " Réfléchir n'a jamais tué personne ". La sortie officielle se fait au salon du livre de Paris, où il reçoit un très bon accueil.
Un site internet est créé (www.survisme.info) afin de diffuser ces idées sans que l'achat d'un livre soit obligatoire.

Un défi est organisé avec 1500 Euros de récompense, ceci avec le concours d'un huissier pour que les choses soient faites correctement. L'objet de ce défi ? Je ne suis qu'un logicien, alors comment faire avancer les choses dans un domaine où je ne suis pas du tout reconnu ? Car je ne suis pas psy, juste passionné par le cerveau et son fonctionnement. Car je ne suis pas psychothérapeute, j'aime aider mais ce n'est pas mon métier. La solution a donc été d'offrir un récompense, un peu comme le défi d'un célèbre magicien voulant dénoncer les magouilleurs, qui offrait une récompense à la première personne pouvant tordre une petite cuillère à distance. Personne n'a pu tordre cette petite cuillère banale, prouvant ainsi que la "télékinésie" n'est qu'un rêve ou une réalité de magicien.

Dans ce même esprit, j'ai donc voulu mettre toutes la profession de la "psychologie" face à ses responsabilités et également assumer ce que je disais.

 

 
Juin 2006

Annonce de l'existence du survisme, du livre, ainsi que du défi,
dans la revue scientifique : "LA RECHERCHE" (N°398) dont le sujet principal ce mois-ci est "le cerveau".

 

Juillet 2006

La mise en place du livre est impossible dans les librairies qui défendent la psychanalyse.
Elles ont accepté de distribuer "le livre noir de la psychanalyse" car la pression médiatique était là, les obligeant. Mais pour mon livre il n'y a aucun pression de quoi que ce soit et mon éditeur a les pires difficultés à placer le livre dans certaines petites librairies. Heureusement il est référencé et se vend dans les gros systèmes de distribution. Comme quoi, on oublie souvent que "les grosses machines commerciales" écrasent certaines choses, mais la liberté y est finalement plus grande que là où "le libraire pense à la place du lecteur et ne lui laisse pas le choix de penser par lui-même".

 

Octobre 2006

Ma présence sur certains forum est très enrichissante quand aux réactions possibles. Exemple de réactions : "vous êtes un escroc car vous faites de la publicité pour votre livre."
S'il n'y avait que le site internet, l'argument de ces personnes serait : "vous n'êtes pas publié, donc votre approche ne vaut rien". Et si cette approche est publiée dans un livre, et bien forcément, je suis un escroc (puisqu'un livre, ça se vend).
Donc, quoi qu'il arrive pour ces personnes, que le survisme existe, est un crime.
Fascinant. Mais pas étonnant lorsqu'on connaît le nombre de paranoïaques qu'il y a sur terre. Et tous les moyens sont bons pour essayer de décrédibiliser.
Evidemment, quand je demande à ces personnes de produire un argumentaire qui invaliderait ce qui est dit sur le site ou dans le bouquin, il n'y a plus personne en face.

 

  Novembre 2006

A ce jour, personne n'est arrivé à invalider l'approche du survisme. Beaucoup parlaient des drogues et du suicide, et je me suis aperçu que mes explications n'étaient pas encore assez efficaces dans ce domaine. Alors j'ai fait ces pages. Apparemment c'est plus clair pour tout le monde.
Je suis assez déçu par l'attitude des " intellectuels " de la profession, qu'ils soient des sciences cognitives ou autres. Sûrement estiment-ils que réagir face à cette approche, serait lui donner une importance qui n'a pas lieu d'être. Pourtant, sans être psychothérapeute, l'approche du survisme est bien plus efficace pour aider n'importe qui à se reconstruire.

A croire que leur motivation n'est pas du tout d'aider les personnes malades, mais de protéger leur monde et leurs pouvoirs. Pourtant je ne demande pas à être calife à la place du calife ?!

N'étant pas de leur milieu, il est vrai que ce que je peux dire n'a aucune importance.

 
  Janvier 2007

Le site internet a été totalement relooké. Le premier était trop "froid" selon certains visiteurs qui appréciaient pourtant le discours. Sur certains sites internet où je suis présent, des personnes victimes de TCA se sortent de la maladie en quelques mois, sans drogue, sans manipulation, juste en décryptant avec elles les éléments présents dans leur cerveau pour qu'elles arrivent à remettre elle-même ces éléments à la bonne place. Et tout ceci gratuitement.

Les escrocs de la psychologies demandent à ce que le survisme apporte des résultats cliniques, tout en sachant que le "résultat clinique" ne peut s'effectuer que si l'approche est déjà reconnue. Kafkaïen.

Mais sans être psychothérapeute ou d'une autre profession protégée, l'approche du survisme permet de sortir des Troubles du Comportement Alimentaire.
Alors que faire ?
Laissez crever des victimes de ces maladies ?

Pour certains forums "parler du site internet www.survisme.info est une publicité" alors j'ai mis en place grâce à l'aide de mon éditeur, un autre site sans aucune référence au livre, pour bien prouver que cette approche est utile et qu'il faut la faire connaître : www.iopiop.org

Le travail est de longue haleine, c'était prévu dès le départ même si on espérait "une bonne surprise" médiatique ou autre. Le survisme est une bonne approche, et il faut absolument pouvoir la confronter aux autres approches, ceci dans un souci d'amélioration des connaissances. J'espère que dans les mois à venir, des débats pourront être mis en place.

 

 
Avril 2007

La suspicion et le dénigrement battent des records sur certains forums.

Il ne faut surtout pas parler "en tord" de l'approche de Freud, même si des personnes (en particulier des victimes de TCA) vont dans des cliniques, rechutent, retournent dans les cliniques, rechûte encore.
Je trouvais abusif que certains psychologues parlent de "secte" à propos de la psychanalyse.
Mais quand je vois le déchaînement de passions (de haine) lorsqu'on ose toucher "au dieu",
et bien finalement, je comprends le point de vue de ces psychologues, même si toutes généralisations est à éviter.

Autre problème : les tabous.
Même à des personnes majeurs, lorsqu'un dialogue (volontaire) s'établit, et que pour isoler l'informations ou les informations qui posent problème, simplement demander "sais-tu utiliser ton clitoris ?" devient suspect !
Grand dieu !
Je me souviens d'un sketsh de Michelle Bernier qui parlait de "mouiller sa culotte" et à l'époque, ça ne posait pas de problème de dire ça à la télé à une heure de grande écoute. Plus maintenant. Et j'ai fait une grave erreur de contrer les tabous.

Les tabous sont puissants, et se regarder en face reste un problème.

Même pour moi. J'ai cru pouvoir aider, j'ai réussi à le faire pour certaines personnes, mais en fait, aider tout le monde est une utopie. Je suis vaniteux, prétentieux de croire que je peux aider en direct.
Plus jamais je n'interviendrais sur des forums.

Et j'ai beau demander un argumentaire lorsqu'une personne trouve cette approche fausse, voir dangereuse, et bien... Rien. Pas de contre-argumentaire.
Pourtant ce serait facile de prendre par exemple "la naissance du rire".
(Vous trouverez les explications sur ce site). Le principe que je défends est expliqué noir sur blanc. Avec des exemples.
Y'a-t-il des contres exemples ? Personne n'en donne.

Désespérant.
L'avenir est donc dans l'intelligence artificielle. Et tant pis si en France, je suis de nouveau pris pour un con.

Juin 2007

Voici un exemple de dénigrement par suspicion :

dans le site qui se veut scientifique "Futura science" et où une discussion a été arrêtée non pas pour propos injurieux, non pas parce que l'argumentaire était basé sur l'obscurantisme, mais simplement parce que cette discussion attirait trop les regards et prenait trop d'importance.
Jusqu'au point de m'accuser abusivement d'exercice illégale de la médecine, prétendant également que je n'écoutais pas les contre-argumentaires (mais les "modérateurs" étaient incapables de faire un copier-coller prouvant l'existence de ces contre-argumentaires (que chacun peut chercher et recopier dans le forum de ce site si il (elle) les trouve)). bref, voici un exemple que l'on peut voir sur leur site lorsqu'on tape "survisme" dans leur module de recherche.

____________________________________________

Avez-vous remarqué ce lien vers "secte" ? ça fait peur hein ? Logique.

Mais lorsque vous cliquez dessus alors qu'on pourrait croire que "le survisme a un quelconque rapport avec une secte" et bien... Rien. Absolument RIEN. Le lien est vide (et c'est normal puisque le survisme est ouvert à toutes les possibilités humaines, est l'opposé d'une vision sectaire). Ce lien est là uniquement pour faire croire au surfeur qui veut se faire une idée rapide du survisme, que "le survisme, ce n'est pas clair".

Alors pourquoi ces mots clés ont été délibérément associés par les gestionnaires de ce site ? Tout simplement parce que ce site est géré en partie par des psychanalystes Freudien, ridiculisés par l'approche du survisme. Ils se "vengent" comme ils peuvent, avec leurs moyens intellectuels : c'est à dire non pas avec des argumentaires, mais avec du dénigrement.

Et si vous êtes en contact avec un psychanalyste Freudien, n'hésitez pas à lui demander son avis sur le survisme et notez l'argumentaire qu'il vous donne ! Ensuite, n'hésitez pas à communiquer ici son argumentaire ! Vive le dialogue. Le vrai.

.

 

Aout 2007

Ouverture de nouvelles pages sur le site, et dont le but est de faire réfléchir à l'approche du survisme, sur des cas concrets.

Un comportement ou une pensée humaine vous semble incompréhensible ? Posez votre question ici.

Il existe d'autres pages avec des questions/réponses ici mais elles sont liées au défi pour expérimenter si oui ou non le survisme tenait la route. Après plus d'une année de fonctionnement, aucun spécialite ou internaute n'a invalidé cette approche. Ces pages sont accessibles et le défi reste ouvert.

Il est évident que n'étant pas médecin ou profesionnel de la santé, étant seulement un logicien spécialisé dans le traitement de l'information par le cerveau, les informations présentes sur ces pages ne remplacent pas une consultation chez un medecin.

Le livre sur la philosophie surviste, demandé par plusieurs internautes en relation avec moi, sera bientôt disponible gratuitement sur ce site. Patience.

Octobre 2007

Présence au salon du livre de Saint-Etienne le vendredi 19 matin et le dimanche 21 toute la journée.

Présence au salon du livre de Champagne au Mont d'Or (Rhône) le samedi 20 toute la journée.

Merci aux organisateurs de ces salons qui m'ont permis d'être présent.
Beaucoup de rencontres, discussions intéressantes et diffusion du livre.
Des journées comme j'aime ! :o)

Octobre 2008

ça fait plus d'un an que le livre sur la philo que je suis en train d'écrire, devait être mis en ligne. Et je suis toujours en retard. Désolé.

En attendant, j'ai ouvert deux blogs identiques ici :
http://survisme.blogspot.com
et ici :
http://survisme.over-blog.com

Pourquoi faire deux blogs identiques ? Parce que tous les moteurs de recherche ne fonctionnent pas pareil et ne font pas apparaître les mêmes pages.
ça fait un "copier/coller" en plus pour moi, mais ce n'est pas très pénible à faire, alors, je le fais ! ;o)

 

Janvier 2011

Enfin j'ai eu le temps de terminer le livre " La gestion des paradoxes "
dont j'ai commencé le travail il y a plus de deux ans.
C'est un livre sur " la philosophie d'un surviste ".
Ce n'est qu'un exemple de comment interprêter philosophiquement l'approche du survisme.
Tout le monde peut le télécharger gratuitement.

N'hésitez pas à donner ce lien à vos amis :
http://www.survisme.info/la_gestion_des_paradoxes

 

Novembre 2011

Encore une fois, il a fallu du temps, mais les premières vidéos explicatives sont enfin disponibles sur les deux plateformes vidéos "dailymotion" et "youtube".

Elles sont réunis sur le site dans la nouvelle page vidéos.

N'hésitez pas à reprendre les codes de ces vidéos pour en faire la promotion sur vos sites !

:o)

 

Janvier 2012

Afin d'améliorer la lisibilité de l'approche du survisme, 3 nouveaux noms de domaine ont été renregistrés.

Je ne sais pas si ça va pouvoir donner accès plus facilement à ces informations utiles, mais on tente le coup !

www.soigner-anorexie.fr

www.soigner-boulimie.fr

www.les-sentiments.fr

Les adresses sont ainsi plus faciles à communiquer.
:o)

 

Février 2012

Première conférence-débat organisé à Lyon, au café "la cloche", célèbre café de Lyon situé au 4 rue de la Charité dans le 2ème, le jeudi 9 février 2012 de 18 h à 20 h.

Si vous voulez aider à communiquer cet évènement, télécharger l'affiche et collez-là où c'est permis !

 

Février 2015

Cela fait très longtemps que c'était dans les cartons... Les versions anglaises des vidéos explicatives sont enfin disponibles sur notre chaîne youtube ainsi que sur cette page.