Dossier de presse :

 

 

Le livre "Psychologie et si on arrêtait les conneries ?"

sera disponible à partir du 18 Mars 2006.

 

Pourquoi un tel titre ?

Comme il est spécifié dans la première page de ce livre, ce titre n'est qu'un titre. L'important est le contenu.

Qu'est-ce qui est inédit dans ce livre ?

Beaucoup de choses importantes : Le moyen de se comprendre et de comprendre n'importe quelle pensée ou agissement humain, car la psychologie est devenue une science exacte.

Dire que la psychologie est une science exacte, c'est une hérésie !

Le dire à la volée, sans argumentaire est effectivement une hérésie. Or ce livre contient tous les éléments qui démontrent que ce n'est pas une hérésie mais l'une des plus grandes avancées qui soit dans la connaissance.

Et dire cela n'est pas abusif ?

Dans ce livre, vous allez comprendre comment marche le rire, pourquoi le terrorisme, ce qui fait que l'on aime ou que l'on déteste, les différentes maladies mentales simples ou complexes, comment se crée l'imaginaire, etc. Mais aussi comment avoir les moyens de se défendre face aux manipulateurs, qu'ils soient des sectes dangereuses ou plus simplement votre enfant qui vous ment. Autant d'éléments réellement scientifiquement prouvables, c'est ce que j'appelle une grande avancée.

A qui s'adresse ce livre ?

A absolument tout le monde pour une bonne et simple raison : nous avons tous un cerveau, donc une psychologie. Et chacun vit des choses différentes, donc a une psychologie différente. Or pour vivre en société sans se taper dessus, il faut se comprendre (soi et l'autre). Dans le livre " Psychologie et si on arrêtait les conneries ", tout est expliqué avec des exemples concrets, des schémas simples. Il suffit d'ouvrir ses pages pour le constater. Dans la société actuelle, tout n'est que méfiance envers la nouveauté, surtout lorsqu'elle concerne ce qui nous est le plus cher : nous même.

N'avez-vous pas peur d'être pris pour un membre de secte bien que vous dites donner les moyens aux lecteurs d'être résistants face aux sectes ?

Ce livre parle d'une nouvelle façon de voir les choses, mais cette nouvelle façon appelée " le survisme " (voir raisons dans le livre) ne dit à personne " vous devez faire ça ", " vous ne devez pas faire ça ". C'est juste le moyen de photographier les éléments en présence, pour comprendre pourquoi on fait telle ou telle chose, et pourquoi on ne fait pas telle autre. Mais ce choix, chacun doit le faire par lui-même ! Librement, en communiquant, en réfléchissant, et dans de bonnes conditions. Quand au scepticisme, c'est très bien qu'il existe ! On doit douter un minimum des éléments qui nous entourent pour ne pas agir comme un pantin. Mais il ne faut pas que ce scepticisme serve de prétexte à se blottir dans un trou et ne pas prendre connaissance de nouveaux points de vue. Non ?

Vous parlez dans votre livre d'universalité de ce principe de survisme. Nous sommes donc des pantins dépendants du survisme ?

Absolument pas ! C'est même l'inverse. La conscience des enchaînement de causes et d'effets permet la réelle liberté sans l'inconvénient d'être perdu. C'est la liberté de comprendre par soi-même " le pourquoi et le comment " et de prendre au mieux les décisions du moment. Libre.

Qui est l'auteur de ce livre ?

Moi, P.H., autodidacte et logicien. (voir définition de logicien dans votre dictionnaire)

Ce type de sujet traité par un autodidacte, n'est-ce pas une erreur ?

Si pour vous autodidacte veut dire abruti ou ignorant, alors je comprends que cela puisse vous paraître une erreur. Le problème est que lorsqu'on est issu d'un carcan il est difficile d'en sortir. Le monde a besoin d'autodidactes qui ont accumulés des connaissances autrement qu'en suivant le flot institutionnel.

Une dernière réflexion pour présenter ce livre ?

Non. Juste préciser que je suis tellement sûr de ce qui est écrit dans ce livre, que j'organise un défi doté de 1500 euros de récompense. La première personne qui démontrera que ce survisme n'est pas valide, remportera ce prix (voir conditions dans le règlement disponible gratuitement sur le site internet www.survisme.info). Alors… Exprimez-vous !

 

Survisme

Vos voisins, vos amis, vos collègues vont en prendre connaissance correctement.

Et pas vous ?