ANOREXIE
ne pas se tromper de cible.

Ce site respecte les lois françaises. Voir exercice illégal de la médecine.

 

13/03/2006

Maya : En ce qui concerne les personnes atteintes de maladies telles que l'anorexie, dont je fais parti, le survisme ne peux s'appliquer.

Tout d'abord, merci pour le témoignage que vous nous donnez.
Ce n'est pas facile de communiquer ce genre de situation.
Ce qui suit n'est absolument pas une remise en cause de l'importance de vos douleurs, (que je prends très au sérieux). Ce qui suit est une remise en cause de la source de vos douleurs (pas des douleurs). Autre précision : j'ai déjà parlé avec des anorexiques et leur conclusion après notre discussion est : " ah… Oui, je n'avais pas vu les choses sous cet angle ", et plus tard, elles n'ont plus focalisé sur la nourriture. J'espère que ce sera pareil pour vous.

En fait, dans le cas de l'anorexie, on ne fait pas ce qui assure notre survie mais, on fait ce qui n'assure pas notre survie. Se rendre malade et maigre au point de mourir, est-ce cela qui est sensé montrer que l'on assure sa survie ?

Quelles sont les raisons pour se rendre malade au point de mourir :
- l'envie de mourir ?
(voir suicide antinomie du survisme…) <= très important !
- utiliser une forme de violence pour exister ?
- pour recréer une suite logique ?

Pour une majorité d'anorexique, l'anorexie entraine différents problèmes. On essaie de se faire du mal pour accélérer notre mort. Quand on s'automultile, on ne cherche pas le meilleur a notre survie. On cherche à accepter la mort. En quelques sortes, être anorexique ne nous protège de rien, au contraire. On fait tout en sorte pour assurer notre incapacité et notre non volonté de survivre. Le survisme est une idée trop optimiste. La survie est considérée chez beaucoup de gens comme un devoir face au cadeau que l'on nous a fit (le cadeau est la vie). Mais chez certaines personnes comme nous, ce cadeau est un poison. On ne préserve rien pour notre propre survie. On veut juste mettre une fin à ce canular. Pour l'autre pourcentage d'anorexique, et bien qu'on se fasse du mal au point de se retrouver à l'hopital ne dénote aucune envie de survivre. L'anorexie est peut être une maladie à part mais en tout cas, dans aucun cas, on ne fera pas ce qui n'entraine pas notre survie. La preuve en est le nombre de décés lié à cette maladie par jour.

Dans tous les cas d'anorexie, on observe que la nourriture n'est pas le fond du problème.
L'utilisation de la nourriture permet de recréer une suite de causes et d'effets que l'on comprend (contrôle par la nourriture), ceci pour masquer un traumatisme (une suite de causes et d'effets mal comprise, que je ne contrôle pas).

En clair : J'ai l'impression (à tord ou à raison) de subir une injustice. Je ne maîtrise pas cette injustice, (je n'arrive pas à contrôler ce problème), alors je contrôle autre chose : la nourriture.

Problème réel, suivant les motivations (multiples) de chacune :
Est-ce que j'angoisse parce qu'être avec quelqu'un modifie ma vie ?
Parce que mes parents vont mal réagir si je suis avec quelqu'un ?
Est-ce qu'être en couple ça m'oblige à faire des choses que je n'aime pas ?
Est-ce que les rapports sexuels que j'ai eu, je ne les ai pas "super bien vécus" ?
Est-ce que j'ai l'impression de ne pas être la même dans ma tête que dans la tête des autres ? (je pense être de telle manière, or je me leurre) ou (je pense être de telle manière, or les autres ne me voient pas entière ?)
Parce que la télé me dit que je dois suivre un modèle mais que j'ai le sentiment de ne jamais pourvoir suivre ce modèle ?
Si je ne suis pas ce modèle, je serais rejetée par la société ?
Parce que le monde dans lequel je vis n'assure pas du tout ma survie ?
Autre ?

On est face un DANGER. On ne trouve pas de solution pour supprimer ce danger, alors on supprime la nourriture. On ne peut pas contrôler le danger, alors on contrôle la nourriture.

Dit comme ça, c'est un peu " con ". Mais il ne faut pas oublier que l'anorexie est une maladie, donc ce n'est pas " normal ". L'ordre des choses qui amènent à la survie n'est pas suivit correctement. MAIS cette déformation (maladie) est totalement compréhensible par la survie.
*
** Lorsqu'on n'arrive pas à parler de tout avec tout le monde, on peut utiliser la violence pour se faire entendre (pour assurer notre survie). Vous l'avez dit vous même, l'anorexie c'est violent, et ça peut entraîner la mort.
*** Lorsqu'on veut être incluse dans un groupe et que ce groupe ressemble à des squelettes, alors on fait tout pour leur ressembler, parce que ça assure notre survie d'être incluse dans un groupe plutôt qu'être isolée.
*
** Lorsqu'on subit un traumatisme et qu'on se sent (à tord) coupable, on veut se punir, parce que se punir face à un crime, c'est recréer de l'harmonie, l'harmonie c'est chaque chose à sa place, chaque chose à sa place assure notre survie.

Méthode pour soigner ?