A tous ceux qui se taisent…

 

 

Face au survisme, certains spécialistes ou libraires vous diront : "Le survisme ? non jamais entendu parlé…" Si la grande majorité d'entre eux sera sincère, une autre partie connaît (en survolant ou ayant lu correctement) et n'a pas envie de donner de l'importance à cette nouvelle approche de la psychologie contre laquelle ils n'ont pas d'argumentaire.

"Le survisme est une connerie !" diront les plus audacieux. Tous les goûts sont dans la nature, ce n'est pas le problème. Si il y a un problème, c'est celui de l'argumentaire. Alors si ils en ont un, notez-le bien et communiquez-le ! S.V.P. ! Si un des éléments présent sur le site (un des cas concrets exposés dans la partie : "exemples") leur paraît faux, qu'ils n'hésitent pas. Et qu'ils n'hésitent pas également à participer au défi de l'auteur ! :o)

Mais se taire, c'est également laisser la place aux magouilleurs… Se taire est criminel.

Si le survisme est une erreur, montrez en quoi c'est une erreur. Dans le cas contraire, si cette approche peut empêcher les abus, quels que soient les domaines d'application, alors faites connaître ce point de vue ! :o)

Merci d'avance.

Exercice illégal de la médecine