Suicide... 4 facteurs possibles

Page précédente
(préambule)

Chaque suicide est propre aux valeurs de l'individu en question (suivant le passé de l'individu / lorsqu'il ne s'agit pas d'un suicide lié à un dérèglement chimique du cerveau), donc les facteurs peuvent être multiples et quasiment infinis. Pourtant la mécanique de base du suicide est la même à chaque fois : pour assurer sa survie. Mécanique identique à l'image d'une voiture équipée d'un moteur à explosion dont le principe est identique quels que soient les différents types de carburants utilisés (pression/allumage/explosion/relâchement, etc)

Facteur " paradis "

Facteur " honneur / immuable "

Facteur " plaisir impossible "

Dans certains cas de suicide plusieurs des 4 facteurs se mélangent.
Exemple pour une personne en phase terminale d'une maladie incurable.

Ne pas oublier qu' une 4ème forme de suicide
est liée à un désordre chimique (purement chimique) et dans ce cas, le raisonnement n'a pas sa place.
Le survisme étant une description de l'architecture des raisonnements, le survisme ne s'occupe pas des désordres purement chimiques (désordres qui font que le traitement de l'information n'est plus possible). Si vous alimentez votre ordinateur avec autre chose que du courant au correct voltage, l'ordinateur ne sera pas apte à fonctionner.

Dans ces cas, seuls les psychiatres sont aptes à aider.

Ces explications sur les mécanismes du suicide ne sont évidemment pas "pour" le suicide, mais "pour comprendre" le suicide. Comprendre c'est bien, mais communiquer lorsqu'on est personnellement touché, c'est mieux. Alors n'hésitez pas à contacter une association spécialisée (numéro dans l'annuaire téléphonique ou sur ces liens : ici ou ici (pour la France)

Pour info : page issue du livre