Suicide / Paradis

Retour à
"4 facteurs possibles"
.

Le suicide est simple à comprendre lorsque le suicide prend la forme du kamikaze : Le kamikaze croit généralement à la vie après la mort, et comme son geste est généralement respecté par la communauté à laquelle il appartient, il continuera a vivre dans la mémoire collective en tant que héros, statut qu'il n'aurait jamais en restant en vie.

Il y a donc les éléments suivants dans la tête d'un kamikaze :
Survie physique mais statut d'esclave (soumis au joug d'un ennemi)
survie spirituelle en tant que héros qui participe à la guerre et qui porte à lui seul une victoire contre l'ennemi.

Vie physique :

esclave d'un pays
qui n'est pas le sien
.
Pas de vie spirituelle.

Vie spirituelle au summum :

atteindre le paradis
réservé à l'élite
.
Pas de vie physique.

Entre ces deux formes de survie, la plus forte aux yeux du kamikaze est celle qui passe par sa mort physique.

Attention : le survisme n'est une fois de plus pas un ordre moral, donc il n'y a pas de jugement dans cette analyse de "ce qui est bon ou mauvais". Le survisme ne permet que de comprendre les éléments présents dans le cerveau servant à l'analyse, et c'est déjà pas mal (voir mieux que les autres approches psychologiques). Quoi qu'il en soit, la motivation pour ce type de suicide, reste la survie, l'existence après l'instant présent.

 

Autre cas : suicide par honneur.