Questions/réponses... :

 

Rechercher dans nos différentes pages, une réponse ou une question,
par date
ou par mot clé...

 

13/08/2010

brise :

Hi,
je voudrais savoir comment peut on se liberer du sentiment de culpabilit pendant une phase de depression...
Je suis convaincue que ce n est qu un symptome de la depression et que ca va cesser des la guerison...
mais en attendant ce sentiment torture le patient .
ce dernier cherche a aider soi meme ...ne pas se sentir coupable ou apaiser un peu ce sentiment qui torture...comment faire?
Merci infiniment pour votre aide

Bonjour,

Je ne sais pas quelle est votre priorité : la dépression ou le sentiment de culpabilité.

La dépression a une mécanique complexe qui fait intervenir à la fois la chimie pure du cerveau (une simple luminotérapie peut paraît-il éviter la dépression) et à la fois le traitement de l’information par le cerveau. N’étant pas psychiatre, je me contenterai de vous donner mon avis sur la partie
« traitement de l’information par le cerveau ».

La dépression arrive généralement lorsqu’un ou plusieurs éléments primordiaux à notre survie, viennent faire défaut.
Les éléments qui font défaut peuvent être :
Un travail qui n’est pas épanouissant,
un événement traumatique (perte d’un être cher qui prenait une grande place dans notre vie),
l’impression de ne jamais arriver à avancer (comme si on marchait dans le sable sans voir la fin de la plage), etc.
La dépression est une sorte d’usure, le cerveau patine.

Parallèlement, vous pouvez vous sentir coupable de « ne pas faire ce qu’il faut » mais avez-vous ce sentiment parce que vous êtes déprimé et que vous n’arrivez pas à en sortir ou est-ce parce que vous vous sentez coupable que votre dépression s’est installée ?

Sentiment de culpabilité = cause ou effet ?

Ne connaissant pas votre cas (ou celui d’un tiers) précisément, je ne peux répondre.
A vous de voir.

On ne sort pas d'un sentiment de culpabilité sans comprendre le "pourquoi" de ce sentiment.
Certaines personnes, sans en prendre conscience, ont l'impression d'être un ATLAS soutenant le monde, or chaque humain a une toute petite place dans l'univers et n'est pas forcément responsable de ce qui arrive. Notre ego aime être le centre du monde et par excès il peut finir par culpabiliser pour tout.
Ce sentiment naît une fois de plus de la "survie" :
on aimerait tout contrôler, on croit tout contrôler et donc être responsable de beaucoup de choses.
Mais dans la réalité, on est qu'une partie du processus.
Paradoxe : notre survie nous fait croire que l'on doit tout contrôler (pour contrôler tous les dangers possibles) alors que notre cerveau n'est humainement pas fait pour tout contrôler (il y a trop de paramètres dans l'univers). Il faut donc remettre notre ego à sa place. Ni trop grand, ni trop petit. Trouver un juste équilibre.

Pour se sortir de la dépression, les nerfs doivent se reposer (ne plus être soumis à la tension qui nuit à votre survie / facile à dire, plus difficile à mettre en œuvre… mais c’est possible).

Votre cerveau ne doit plus patiner, s’user « pour rien ».
L’une des solutions possible est de vous occuper l’esprit en vous fixant un but nouveau, en cherchant à creuser un sujet qui vous passionne ou qui vous plaît plus que d’autres, etc. Cherchez à établir vos valeurs prioritaires et à les défendre. Mais attention, vous occuper l’esprit sans vous être occupé de ce qui vous « tape sur le système » ce sera comme cacher des gravas sous un tapis… Vous aurez du mal à apprécier de marcher sur votre tapis…

Si vous avez l'impression que je n'ai pas répondu à votre question, n'hésitez pas.

Bonne continuation à vous.

 

anciennes questions