Encenser puis discréditer

 

Rechercher dans nos différentes pages, une réponse ou une question,
par date
ou par mot clé...

07/09/2013

Ricool : Comment peut-on encenser une personne et au premier désaccord la discréditer aux yeux des autres.

Bonjour,
Votre question manque de précisions, surtout dans l’environnement. Alors je vais essayer de répondre de manière générale.

Quelles sont les informations présentes ?
Une personne A porte aux nues une personne B.
Pourquoi cette glorification ?
Pourquoi cette harmonie suprême ?
Peut-être que la personne A était en attente depuis un certain temps (focalisation), d’une personne qui aurait les mêmes pensées, qui saurait exprimer ce qu’elle a du mal à exprimer, être ce qu’elle n’est pas, etc.
Arrive la rencontre avec la personne B et là, « ça fait tilt ». L’harmonie est là !
"Enfin quelqu’un qui me comprend, qui sait dire ou faire, etc".

La personne A ayant été frustrée auparavant de ne trouver cette harmonie, exprime alors autour d’elle sa joie et l’harmonie qu’elle ressent avec la personne B.
C’est l’allégresse, un soulagement ! Puis la personne A reçoit une ou des nouvelles informations venant de B, qui ne sont pas du tout en harmonie avec ce qu’elle est. La personne A a cru que B était « comme elle » or des éléments lui prouvent que B est différent. La personne A ressent ces différences, non pas comme une richesse, mais comme une trahison, comme un siamois qui se sépare.
Cette harmonie cassée est évidemment douloureuse.

Je ne sais pas ce que vous entendez par « la discrédite aux yeux des autres », mais la personne A peut alors propager l’idée inverse (la première ayant été : « la personne B est formidable ! Il faut la suivre ! ») c'est-à-dire « Cette personne B est un(e) manipulateur(trice) ! Elle m’a fait croire qu’elle était comme ceci, alors qu’elle ne l’est pas ! Etc. »

Pour comprendre cette « erreur » de jugement, il ne faut pas oublier que le monde n’est jamais que ce que notre cerveau veut bien en voir. Et plus il y a d’avis différents, plus on est à même de voir sous plusieurs angles et éviter (un peu) de se tromper. La personne A étant peut-être trop seule avec elle-même, elle peut s’autoconvaincre (focalisation) de la véracité de certains éléments.

La description que je viens de faire s’applique lorsque les deux personnes A et B sont de bonnes fois, mais en allant plus loin, cette description peut également permettre de comprendre certaines techniques de manipulations :
Exemple : la personne B fait croire qu’elle est en harmonie avec la personne A, puis la personne B modifie son comportement pour créer une frustration chez A afin de faire faire ou dire à A des choses qu’elle ne ferait pas normalement, ceci dans le but de recréer une forme d’harmonie entre les deux personnes (culpabilisation de A si A ne fait pas comme B ou comme B a envie).
Dans certains cas extrêmes, c’est la technique employée par certains prédateurs sexuels : dire à une femme qu’elle est formidable (créer une sentiment d’harmonie suprême, d’amour), puis mépriser cette dernière, et celle-ci (ayant focolisé), pour regagner les faveurs du prédateur, doit faire comme ce dernier dit.

Une précision ? Quelque chose mal expliquée ?
N’hésitez pas
.

.