Comment peut-on se sortir
d'une déception sentimentale
extrêmement douloureuse ? :

 

Rechercher dans nos différentes pages, une réponse ou une question,
par date
ou par mot clé...

18/11/2008

JULIE : Comment peut-on se sortir d une déception sentimentale extrêmement douloureuse ?

quand on est amoureux, on se construit un monde. Parfois ce monde est basé sur la réalité, parfois il est très éloigné de la réalité. Et quand "l'amour" disparaît, on a l'impression que c'est le monde tout entier qui s'écroule.
Dans la réalité, ce n'est pas "le monde tout entier qui tombe", c'est juste le petit monde que l'on a construit en croyant être ou en étant dans "l'harmonie de l'amour".

Comment se sort-on d'une déception sentimentale extrêmement douloureuse ?

En comprenant d'où vient sa douleur. Et quand on comprendre que dans cette douleur intervient notre ego (souvent on croit qu'on ne peut pas se tromper, souvent on croit que le monde finit par tourner autour de notre nombril, etc) et bien on arrive à prendre du recul par rapport à cette douleur. Non pas l'étouffer ou chercher à l'oublier, mais la comprendre. Alors évidemment, parfois on est face "à la connerie". On s'aperçoit que finalement, malgré ce qu'on a cru, chacun a des valeurs fondamentales différentes. On peut ne rien avoir à se reprocher, mais ça casse quand même. C'est "injuste" mais c'est comme ça. On se prend la réalité dans la tête et ça fait mal. L'un pourrait faire des efforts, mais l'autre ne voit pas ces "efforts" comme de simples efforts à faire, mais plutôt comme des montagnes insupportables et insurmontables.

Bref : pour prendre du recul, essayez de voir le cas comme celui d'une bonne copine.
Qu'est que vous diriez à cette bonne copine qui serait dans ce cas de déception sentimentale ?

Vous pourriez lui dire :

" - quand on n'est pas fait l'un pour l'autre, il vaut mieux se séparer plutôt que vivre dans la douleur latente"
" - d'accord tu as mal, mais ce n'est pas une raison pour ne plus avancer. Pleure un bon coup, et accepte de prendre le risque de vivre, de prendre le risque d'aller de nouveau vers les autres, de nouveau accepter de faire des rencontres. Il ne faut pas vivre ça comme un retour en arrière car aujourd'hui, tu as plus d'expérience qu'hier, tu es plus mûre."
" - on nous a fait croire que la vie devait être un conte de fée, mais ça n'en est pas un. Pour autant, la personne qui te comprend et que tu comprendras en communiquant, cette personne avec qui tu créeras une réelle harmonie, elle existe probablement, mais il faut se donner les moyens de la rencontrer"
etc. etc.

En conclusion : si un élément dans votre tête n'assure pas votre survie, comprenez bien en quoi ça n'assure pas votre survie et changez la valeur donnée à cet élément. Ramenez-le à une valeur moindre ou une valeur réelle. (exemple : l'idée du prince charmant (idée commerciale et non réellement un art de vivre), ou l'idée qu'il doit y avoir un seul amour dans une vie (sorte de pression, de boulet fonction du regard de la société ou de la famille), ou que celui qui était parfait ne l'est finalement pas (parce qu'on a voulu y croire et on s'est lancé en fuyant les prises de tête, alors que parfois une bonne discussion qui va au fond des choses, avoir des discussions sérieuses sur des sujets fondamentaux, ça évite des déceptions futures, ou etc).
Et rassurez-vous, ce n'est pas parce qu'on change la valeur d'un élément dans sa tête, que pour autant on n'a plus de personnalité ! L'évolution empêche la disparition :o)