Les comportements liés
aux mensonges :

 

Rechercher dans nos différentes pages, une réponse ou une question,
par date
ou par mot clé...

14/09/2007 à 11:28

pépima : Une de mes amies (que j'appelerai marie) m'a récemment menti. Elle m'a raconté qu'une fille (que j'appellerai lili) la harcelait au téléphone parce qu'elle pensait que marie et moi étions amoureuses l'une de l'autre. Puis marie m'a dit que lili était la soeur de son ex-petit copain qui était décédé trois mois plus tot d'une tumeur cérébrale. Trois semaines après le début de cette histoire, marie m'annonçait que lili s'était suicidée. Or depuis j'ai eu la preuve que le petit ami était toujours vivant, et je doute qu'ils soient sortis ensemble. J'ai aussi la preuve que lili n'a jamais existé. J'aurai aimé avoir votre avis, car je voudrais comprendre pourquoi elle m'a menti de la sorte, sachant qu'il y a trois ans, mes grands-parents sont décédés, mon grand-père d'une tumeur cérébrale et ma grand-mère s'est suicidée en se pendant 15 jours plus tard car elle ne l'a pas supporté.
Pourriez-vous m'aider à décrypter son comportement ?

Bonjour,
Suivant les paramètres que vous donnez il semblerait que "Marie" ne supporte pas une part de la réalité (utilisation du mensonge à plusieurs reprises), que pour elle, l'information "Marie et vous" est liée à "amour". Les autres éléments sont énormément chargé d'émotions dont le but semble de tisser des liens forts entre "Marie et vous" (liens forts dans le fait d'avoir été confronté à des choses identiques (tumeurs)).

Il semblerait donc que "Marie" ait mis "toute sa survie" dans l'idée d'une relation intime avec vous. "Marie" semble être une personne romantique (le romantisme est à différencier de "fleur bleue" ! Le romantisme est le mélange de " amour + mort ")
Peut-être parce qu'elle sait déjà (ou a peur) que si elle vous disait certaines choses, vous n'iriez pas dans son sens et briseriez son idée d'harmonie ?

(j'ai souvent utilisé "semble" car on ne peut pas savoir réellement sans poser de questions précises à "marie" et la mettre face à des paradoxes qui permettrait de savoir où commence et finie la réalité).

Quoi qu'il en soit, il est bon de dédramatiser les éléments en présence et communiquer le plus librement possible. C'est ça l'harmonie profonde sans prises de têtes ! :o)

Ce que j'ai pu décrire, de toutes manières, vous le présumiez probablement.
Si vous avez d'autres questions liées à ce cas, n'hésitez pas.

07/10/2007

pépima : j'ai de nouveau besoin de votre avis... mais vous semble-t'il normal que maintenant, tout en ayant nié le mensonge et cherché des justifications qui ne tiennent pas la route, marie me dise qu'elle n'attend rien de moi qu'une simple amitié qui nous unissait avant toute cette histoire ?

(excusez moi pour le temps de réponse, problèmes techniques)
Il est difficile d'être certain des informations qui font la pensée de "Marie", mais il n'y a rien d'étonnant à constater qu'une personne "mise en danger" par ses mensonges, refuse d'admettre qu'elle a menti. Pour elle, se serait comme "mourir à vos yeux". Alors si vous avez envie que cette amitié perdure, peut-être faut il dédramatiser la portée de ses mensonges, lui dire que vous comprenez son mal à l'aise face à son besoin très fort d'harmonie, qu'elle a été maladroite (ça peut arriver à tout le monde), mais que cette maladresse n'empêche pas un retour à une communication libre, sans tabous. Et qu'elle se sentira beaucoup mieux (en étant la même personne au dedans et au dehors) si elle admet qu'elle a "un peu dérapé".
Bonne continuation.