Pourquoi tout ça ?

 

Rechercher dans nos différentes pages, une réponse ou une question,
par date
ou par mot clé...

02/03/2015

 

Sophie : Quelle est la blessure qui vous pousse à avoir tellement besoin d'avoir raison "contre tous les autres"? Etrange site, je ressens beaucoup de violence dans l'intention, même si les vidéos sont ma foi très bien faites.

Normalement ce site n'est pas fait pour parler de son auteur (moi en l'occurence) mais ne pas répondre à ce genre de question pourrait paraître suspect à certaines personnes méfiantes, aussi, voici des réponses.

Quelle est la blessure - qu'est-ce qui nuit à ma survie pour que je fasse ce que je fais ?

Le monde hypocrite qui a peur d'admettre ses « faiblesses » (croyant que ses faiblesses sont forcément « un mal », ce qui est une erreur) tout en se prenant « pour dieu » (ego sur dimensionné qui court après une puissance hors sol). Ce décalage avec la réalité* (appelé communément "connerie") me gêne, alors j'exprime cette gêne. Quand on voit l'état psychologique actuel de l'humain (stress total, perte de repères, etc), l'envie est grande de "poser" les choses à plat, dans le calme.

avoir tellement besoin d'avoir raison "contre tous les autres"?

Je ne me positionne pas suivant « moi / les autres ». Les autres sont moi et inversement dans le sens où "sommes-nous si différents ?"

D'autre part, « contre » est à mon avis un point de vue biaisé car ce site recueille des interrogations, des doutes, mais dans le monde un peu plus complet (par delà la communication internet), beaucoup de personnes sont en accord avec le site et les infos qu'il contient. Mais ils ne ressentent pas le besoin de l'exprimer. (sauf parfois dans une rubrique un peu cachée qui s'appelle « soutien » mais dont l'existence me gêne un peu, car je ne recherche ni l'agrément ni l'opposition, juste l'échange d'informations – je ne suis pas dans le jugement « bien-mal »)..

je ressens beaucoup de violence dans l'intention,

L'intention est d'aider (surement maladroitement. Qui a dit que j'avais un discours parfaitement adapté ? Personne.)
Et je ne pense pas qu'aider (ce but est aussi une réalisation concrète pour beaucoup de personnes ayant eu accès à ces informations) soit une violence.
Mais évoluer est parfois vécu comme une forme de "violence", de "souffrance", de "mort".

Sur quoi se base précisément votre ressenti ?
Mais je crois comprendre ce que vous interprétez par « violence ».

Peut-être est-ce « la froideur » des propos, la recherche du raisonnement non parasité. Dire clairement au lieu de louvoyer par des métaphores obscures où chacun comprend ce qu'il a envie de comprendre. D'où l'impression peut-être, de prendre un "truc" en pleine face.

Dans les autres sites traitant de la psychologie, le but est de vendre. Or on vend mieux avec un ton de miel, qu'avec un ton « inhumain ». (« inhumain » étant un terme un peu provocateur, puisque le sujet étant la psychologie, il est forcément humain.) Ici, il n'y a rien à vendre. (Ok, un des livres a un prix, mais ce prix est celui de l'objet livre, d'un support que certains préfèrent au support immatériel qu'est l'informatique. Toutes les informations qu'il contient sont disponibles autrement, et gratuitement. Les réponses que j'apporte sont également libres d'accès.)

Vient alors la question du « comment communiquer des idées » efficacement ?

  • Doit-on faire comme des politiciens et faire des promesses, vendre du vent, vendre du bonheur* ?

  • Doit-on parfois dire « STOP » au risque de ne pas flatter l'ego qui pousse à aimer le « moi d'abord » ?

 

Si les informations de ce site vous semblent utiles mais mal présentées, il ne tient qu'à vous de les reprendre et les présenter avec vos propres valeurs dominantes.
Tout dépend de vos motivations à poser les questions que vous venez de poser.

 

* réalité : chacun sa vérité (ce qu'il juge vrai à travers sa vision du monde), mais il n'y a qu'une seule réalité. Rassurez-vous, je ne représente pas « la réalité » mais bien « une vérité » parmi plein d'autres. Mais en parlant de « décalage avec la réalité qui me gêne » je veux dire que ce qui m'intéresse, c'est « la réalité », par delà mon ego à moi. La réalité qui est reproductible, non basée sur des interprétations, vérifiable. Mon ego, on s'en fout. Pas de photo, pas de descriptif, seul un agencement de mots (qui peut évidemment identifier un ego, mais... relativisons).

* bonheur : le bonheur étant un état propre à chacun, une recherche personnelle, celui ou celle qui vous vend, vous promet du bonheur, de l'harmonie, surtout sans rechercher la compréhension, la remise en cause, l'écoute réelle, etc. est à mon avis, un ou une escroc.

 

Quoi il en soit, n'hésitez pas à réagir. La liberté de communiquer permet de mieux appréhender les multiples facettes du monde. Mais je ne vous l'apprends pas.