Le "stand by"...
Attendre... Quoi ?

 

Rechercher dans nos différentes pages, une réponse ou une question,
par date
ou par mot clé...

27/10/2012

medina25000 : bonjour,
Comment expliquer que je puisse rester des heures, voir plus les yeux dans le vide sans vraiment réfléchir ni penser comme si je me mettais en pause, comme si j'étais sous le choc.

Plusieurs éléments peuvent amener au " stand by " :

  • Le cerveau se bloque car il ne comprend pas ce qu'il se passe (mais c'est généralement face à un événement incompréhensible, or je ne pense pas que vous soyez réellement dans ce cas (à moins que vous ayez connaissance d'un événement que vous subissez et qui vous paraît incompréhensible)).

  • La peur de " bouger " parce que ce serait " prendre le risque de se sentir moins bien "

  • Votre cerveau a besoin de se relaxer et donc, il se coupe du reste du monde, comme une sorte de " méditation " ou de " recherche du vide salvateur " inconsciente. (et ça fait du bien).

  • La prise de drogue, qui bloque le fonctionnement normal du cerveau.

  • Le manque d'énergie (alimentation pas assez équilibrée, pas assez riche en protéïnes (animales ou végétales), ou trop riche, sorte de " sieste / léthargie "

  • Une fatigue nerveuse assez importante (proche de la dépression).

Parfois je demeure ainsi plusieurs mois en faisant semblant bien sur lorsque je vois quelqu'un mais mon esprit est ailleurs, la vie continu et moi je demeure ainsi.
Je sais que j'ai besoin de qqch de déclencheur, d'un électro-choc pour revenir à la vie mais je ne trouve pas.
Que faire?

D'abord vous assurer que vous avez une bonne alimentation équilibrée et " ni trop ni pas assez ", que vous dormez normalement (mais ce n'est pas évident si vous êtes stressée).
Ensuite, si vous voyez le monde " comme un spectacle ", peut-être est-ce parce qu'il vous paraît trop en décalage avec " qui vous êtes ". Ou que, ne sachant pas trop qui vous êtes vous-même (à force de vous brider, par manque d'habitude d'exister, etc) , vous avez du mal à vous positionner, c'est à dire, à réagir, à agir.

Certaines personnes arrivent à " avoir un électro choc " en prenant conscience de :

  • la rareté et la fragilité de la vie, ce qui entraîne une " soif de vivre maintenant ".

  • des problèmes des autres et réaliser qu'on peut être utile, faire du bien à soi en même temps qu'on aide les autres. (éviter de s'occuper des problèmes qui nous ont touchés directement dans le passé car cela agit comme un " mauvais rappel " de son passé et ne permet pas trop de " passer à autre chose ").

  • La vibration qui nous anime. Vibration = s'éclater en faisant du sport, adrénaline par le développement de capacité créatrice (peinture, théâtre, etc).

Quoi qu'il en soit, il faut " nourrir " votre cerveau avec des données nouvelles, avec des informations nouvelles, avec des choses différentes de l'habitude, pour qu'il " s'ouvre " réellement au monde qui l'entoure.
Et si le monde qui l'entoure lui fait peur, alors analysez une part une ces peurs, les relativiser, les apprivoiser, les comprendre et finalement, s'apercevoir que ces peurs n'ont pas à vous empêcher de vivre.
Prenez le temps d'assimiler les choses, ne soyez pas trop exigeante avec vous-même dans le sens où "nous ne sommes pas des robots ménagers où il suffit d'appuyer sur un simple bouton pour agir". L'humain prend en compte beaucoup de paramètres, il y a donc un certain nombre de réglages à modifier lorsque la "machine se grippe".
Mais l'humain est une "machine merveilleuse" pour qui tout est possible :o)
Gardez confiance.

 

Si quelque chose n'est pas compréhensible, n’hésitez pas.

.